logo puissance 2d

métiers
05/05/2017

100% des étudiants d’un master à l’université d’Orléans admis dans les concours

Un master de l’université d’Orléans forme des étudiants de cursus très variés à devenir enseignants de physique et de chimie en collèges et lycées généraux et technologiques. Il permet aussi à certains candidats de préparer le nouveau concours spécial de l’agrégation et de devenir professeurs de classes préparatoires. La qualité des enseignements de ce Master est telle que tous les candidats présentés par l’université d’Orléans sont admis à au moins un concours.

Un Master pour préparer à différents concours (CAPES, Agrégation) afin d’enseigner la Physique et la Chimie du collège à la classe préparatoire

La motivation doit être au rendez-vous pour affronter une première année qui commence dès le 1er jour de septembre et se termine fin juin par l’admission au concours. Les places offertes aux CAPES et CAPLP sont en constante augmentation : 435 en 2012 contre 585 en 2017.

Une vision pluridisciplinaire pour un double portage universitaire

Une des particularités de ce Master est l’équilibrage des deux champs disciplinaires (Chimie et Physique) permettant de compléter la formation initiale de l’étudiant. En effet, les savoirs dispensés à l’université ou ailleurs sont généralement concentrés sur la chimie ou la physique mais rarement sur les deux. Or, il s’agît bien pour les professeurs issus du master MEEF Physique Chimie d’enseigner ces deux disciplines. Cette double compétence en fait un défi particulièrement intéressant à relever au quotidien.

Les deux années du Master sont portées par le Collegium Sciences et Techniques de l’université d’Orléans pour la partie enseignement de la Physique et de la Chimie, et par l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education pour la partie formation au métier d’enseignant (pédagogie, etc.).

Un pourcentage d’admis au concours largement supérieur à la moyenne nationale

Avec chaque année une quinzaine de postulants, les enseignants chercheurs et professeurs agrégés composant l’équipe pédagogique de ce Master peuvent assurer un suivi personnalisé. Cela s’inscrit dans la continuité d’un recrutement effectué sur entretien et dossier, et qui garantit une formation de qualité pour de futurs enseignants des sciences physiques et chimiques.

Avec 80% d’étudiants admis au concours du CAPES (contre 27% au national), les chiffres attestent de cette qualité. Ce Master se situe dans le top 3 sur une vingtaine d’universités en termes d’heures de cours en première année avec 696 heures dispensées.

C
e volume horaire permet de comprendre pourquoi 100% des candidats ont la certitude de trouver un emploi à l’issue du Master.

La formation est axée, entre autres, sur la mise en pratique des sciences pour que les futurs enseignants captent l’attention de leurs élèves via le processus d’expérimentation.

Les travaux pratiques facilitent compréhension et mémorisation pour des jeunes qui se retrouveront un jour éventuellement, étudiants en Physique
/ Chimie, sur les bancs de l’université.

Le témoignage d’une enseignante stagiaire

Hélène Heudron, docteure en chimie organique, a repris les études 7 ans après sa soutenance de thèse.

« Je voulais retravailler en conservant le lien avec la chimie et, si possible, avec des élèves de collège. Ce public permettant de développer les aspects éducatifs et pédagogiques plus que théoriques. Je me suis donc naturellement dirigée vers le Master MEEF Physique Chimie.

Une diversité de parcours qui contribue à l’assimilation des connaissances.

Mes appréhensions relatives à l’important volume horaire de la formation ont été gommées par le fait de me retrouver avec des personnes issues de parcours très différents. Il y avait des docteurs, comme moi, mais aussi des étudiants venant de licence comme des personnes en reprise d’études. Cette diversité de parcours crée une émulation tout en permettant une variété d’échanges et de points de vue nourrissant la formation elle-même.

Les deux volets du cursus sont très complémentaires, d’un côté, l’enseignement du Collegium Sciences axé sur les connaissances en Physique et en Chimie et, de l’autre, celui de l’ESPE dédié à la construction des savoirs.

À côté de cela, 10 semaines après le début de la formation, nous avons fait notre premier stage et cela nous a permis de prendre conscience de la réalité du métier.

Plus qu’une simple formation

J’ai énormément apprécié le fait que ce Master aille beaucoup plus loin qu’une validation des enseignements reçus, il constitue également une excellente préparation aux concours tant pour les écrits que les oraux. Ce fut une motivation supplémentaire pour s’accrocher ; en effet, savoir que valider sa première année et obtenir le CAPES garantit un emploi, adoucit l’important volume de travail demandé.

Actuellement en deuxième année de Master MEEF, je partage mon temps entre le collège et la formation avec le statut d’enseignante stagiaire rémunérée. Cela garantit une insertion professionnelle exempte d’aléas financiers et ce n’est pas anodin. »

 

Liens utiles

http://www.univ-orleans.fr/PhysiqueChimie

https://www.univ-orleans.fr/espe/master-meef-2nd-degr%C3%A9

http://www.devenirenseignant.gouv.fr/pid33985/enseigner-college-lycee-general-capes.html

http://www.devenirenseignant.gouv.fr/pid33987/enseigner-dans-les-classes-preparatoires-agregation.html

 

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

Suivez-nous