logo puissance 2d

formations /stages
02/12/2017

5 bonnes raisons de passer son BAFA avec la Fédération Sportive et Culturelle de France

Ouvert à tous, le BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) est un réel tremplin pour travailler dans le secteur de l’animation de loisirs en accueils collectifs de mineurs. Plus largement, il offre aux jeunes une véritable ouverture sur le monde professionnel.

Voici un éclairage sur cette formation aux multiples atouts, avec le témoignage d’Ysaline diplômée du BAFA :

 

POURQUOI PASSER LE BAFA ?

 

1. INTÉGRER UNE FORMATION ACCESSIBLE À TOUS

Les formations BAFA ne nécessitent aucun prérequis de diplômes ou d’expériences. Le candidat doit seulement être âgé de 17 ans au premier jour de la session.

« Je voulais exercer une profession dans laquelle je prends du plaisir et ne pas subir mon métier dans lequel je ne m’épanouissais plus. »

 

2. UNE PASSERELLE PROFESSIONNELLE

La formation BAFA représente une valeur ajoutée incontestable dans le secteur de l’animation de loisirs et atteste d’une véritable première expérience dans le monde du travail.

« Etre animatrice n’est pas un simple « job », mais une vocation ! Et expliquer cette prise de conscience lors d’un entretien d’embauche m’a permis de décrocher mon premier emploi. »

 

3. TRANSMETTRE DES VALEURS CITOYENNES ET HUMANISTES AUX PLUS JEUNES

L’animateur stagiaire est formé dans le but de transmettre des valeurs éducatives mais aussi citoyennes (telles la laïcité, la prévention des discriminations, etc.) grâce à la mise en place d’animations notamment fondées sur l’ouverture, le respect, l’autonomie, la solidarité et la responsabilité.

« Les enfants passent majoritairement leurs journées avec nous, il est donc important de leur transmettre des valeurs. Ce sont eux les citoyens de demain. »

 

4. DÉVELOPPER DE NOUVELLES COMPÉTENCES ET APTITUDES

L’animateur stagiaire acquiert ou consolide des savoir-faire (organiser, animer, encadrer, planifier, rendre compte, etc.) et des savoir-être (pédagogie, écoute, autonomie, responsabilité, socialisation).

« Avec la formation BAFA, je ne cesse de développer de nouvelles compétences. J’ai appris à avoir confiance en moi, à travailler en équipe et être responsable de groupes d’enfants. »

 

5. FINANCER DES PROJETS PERSONNELS

Le BAFA est un précieux sésame pour trouver du travail dans le secteur de l’animation socio-culturelle et socio-éducative et permet par la suite de financer des projets professionnels ou personnels (études supérieures, vacances, etc.).

« Depuis que je suis diplômée, j’ai toujours eu un emploi. Cette sécurité m’a permis d’avoir mon propre logement. Au niveau professionnel, grâce à ma formation BAFA, des portes se sont ouvertes à moi et des personnes me font confiance, ce qui me donne envie de me surpasser et d’évoluer dans le métier. »
 

Plus d’informations sur :


À propos de la Fédération Sportive et Culturelle de France

Reconnue d’utilité publique, la Fédération Sportive et Culturelle de France (FSCF) rassemble depuis 1898 des associations partageant un projet éducatif commun basé sur des valeurs d’ouverture, de respect, d’autonomie, de solidarité et de responsabilité. Forte de ses 222 000 licenciés et 1 500 associations affiliées, l’engagement de la FSCF s’exprime au travers d’une offre d’activités variées dans les domaines sportifs, artistiques et culturels. Les activités sont ouvertes à tous sans distinction, quels que soient le niveau et la forme de pratique souhaités : initiation, découverte, loisir et/ou compétition et donnent lieu chaque année à de nombreuses manifestations et rencontres nationales. La fédération dispense et délivre des formations pour garantir la qualité de ses intervenants, animateurs, entraîneurs, professionnels et/ou bénévoles (Brevets Fédéraux, BAFA/BAFD, BPJEPS, etc.).

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous