logo puissance 2d

Acteurs
16/03/2017

Baptiste Dubanchet prépare sa traversée de l’Atlantique en pédalo

Baptiste Dubanchet en a dans les mollets. Il veut traverser l'Atlantique en pédalo, le tout en se nourrissant avec des aliments dits « périmés » et sensibiliser le public contre le gaspillage alimentaire. A quelques semaines de son départ d'Agadir (Maroc), le jeune homme originaire de Bourges (Cher) livre ses impressions...

Parti du château d’Amboise ce mardi 14 mars 2017, Baptiste Dubanchet roule vers le Maroc en camping-car avec trois amis et bénévoles du Resto du Cœur de Tours : Michel Chauvin, Jean-Paul Chauvin et Gérard Couallier.
« Je vois dans le rétroviseur mon pédalo avec les autocollants de mes sponsors », confie-t-il. «  Derrière moi, il y a deux ans de boulot ! Je n’ai jamais été aussi près du but. C’est rassurant. Il n’y a plus qu’à pédaler sur l’Atlantique ! ».

Epaulé par ses amis, des bénévoles et son sponsor principal le Groupe IDEC, Baptiste ne se sent pas seul. « Tout le monde me demande des nouvelles. C’est encourageant pour la suite. » Serein, il n’est pas encore tout à fait quitte avec les derniers préparatifs. « Je n’ai pas le temps de penser à la traversée. J’ai bien d’autres choses en tête. »

Dès ce vendredi 17 mars 2017, à Agadir, Baptiste doit organiser le couchage de son pédalo, changer la balise de détresse, réparer la balise de trackage (géolocalisation), régler le siège, rafistoler la réserve d’eau, vérifier le système de désalinisation d’eau et tester le bateau.
« Je suis le nez dans le guidon ! Nettoyage et bricolage sont au programme des prochains jours. Je veux partir dans les meilleures conditions pour avoir une chance de réussir.. »
Baptiste envisage d’arriver fin juin en Martinique. D’ici là, il a déjà prévu de dormir à bord de son embarcation à Agadir.

 

L’embarcation
L’embarcation de 7,5m emportera avec elle 100kg de nourriture, une couchette et un système de désalinisation d’eau.

Baptiste en quelques mots
Baptiste Dubanchet est né à Bourges en juillet 1988. A La Rochelle, il a décroché un Master en Développement Durable en 2012. En 2014, il a réalisé un premier voyage de 4.000 km à vélo en s’alimentant avec des aliments destinés à la poubelle dans 7 pays européens.
Il a été chargé de mission gaspillage alimentaire à la SEPANT Société d’Étude de Protection et d’Aménagement de la Nature en Touraine (à Tours).

 

Lutte contre le gaspillage alimentaire
Baptiste souhaite démontrer par sa performance sportive que les inscriptions « à consommer de préférence avant le », appelées Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO), sont inutiles sur certains aliments comme le riz, les lentilles, le miel ou le chocolat.
Il souhaite faire signer un pétition pour faire retirer les DLUO et mobiliser les gens dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.
En mer, il va manger du lyophilisé préparé avec des produits récupérés.
Le but ultime du natif de Bourges est de démontrer que le lyophilisé peut être utilisé sur la majorité des aliments et dans la vie quotidienne.

 

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

Suivez-nous