logo puissance 2d

Enjeux/Débats
17/11/2017
Quel avenir pour Vergnet, spécialiste français de l’éolien et du photovoltaïque ? Les salariés interpellent BPI France
Contacté par les salariés de l’entreprise Vergnet d’Ormes, Jean-Pierre SUEUR, sénateur du Loiret, tient, conformément à leur souhait, à exprimer son total soutien aux termes de la lettre ouverte que ceux-ci ont adressée aux responsables de BPI-France, qui est aujourd’hui le principal actionnaire de l’entreprise. C’est pourquoi, il est réintervenu avec une particulière insistance auprès des cabinets du Premier ministre et du Ministre de l’Économie et des Finances pour qu’ils interviennent en ce sens auprès de BPI-France. Les salariés de l'entreprise Vergnet, située à Ormes (Loiret), spécialisée dans l'éolien et le photovoltaïque, viennent d'adresser une lettre ouverte à BPI France, principal actionnaire. Contacté par les salariés, Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret, tient, conformément à leur souhait, à exprimer son total soutien aux termes de la lettre ouverte. Il est réintervenu avec une particulière insistance auprès des cabinets du Premier ministre et du Ministre de l’Économie et des Finances pour qu’ils interviennent en ce sens auprès de BPI-France. Voici la lettre ouverte adressée par les salariés de Vergnet à BPI France et le communiqué de Jean-Pierre Sueur..
15/11/2017
Economie circulaire : un défi pour la région Centre-Val de Loire
L’ordre du jour de la Session plénière du Conseil régional du Centre-Val de Loire, ce jeudi 16 novembre, prévoit l'adoption du Rapport Orientations budgétaires 2018, et le maintien du tarif de la majoration Grenelle de la TICPE pour le financement de projets structurants en 2018. Mais pas de débat sur l'économie circulaire, alors que le CESER, conseil économique, social et environnemental, vient de présenter son dernier rapport sur le sujet. Un rapport approuvé lundi à la quasi unanimité des membres du Ceser (79 voix pour, 9 abstentions). Le point sur les enjeux...
15/11/2017
Une trajectoire de progrès pour la protection des plantes
Lors d'un point presse qui a rassemblé, ce mardi 14 novembre, près de 30 organisations agricoles et de recherche, un « Contrat de solutions » visant une trajectoire de progrès pour la protection des plantes afin de réduire l'utilisation, les risques et les impacts des produits phytosanitaires en France, a été présenté.
14/11/2017
Pourquoi la norme ISO 16128 pour les cosmétiques naturels et biologiques ouvre la porte au greenwashing
11/11/2017
Agriculture biologique : quelle vision politique ? Les paysan-nes bios réclament cohérence et clarté !
Mercredi 8 novembre, les productrices et producteurs du réseau FNAB se sont mobilisés à Rennes et à Nancy pour demander aux grandes régions un engagement sans ambigüité en faveur du développement de l'agriculture bio. Les paysan-nes bios sortent de deux années d'insécurité financière liée aux retards de paiement des aides de la politique agricole commune. L'absence d'ambition politique nationale pour le développement de la bio et le jeu de ping-pong entre l'Etat et les régions va faire perdurer ce climat d'insécurité, pesant ainsi sur la dynamique de conversion et fragilisant un peu plus l'état du marché.
10/11/2017
Glyphosate : pas de majorité qualifiée pour l’autoriser cinq ans de plus. Le Comité d’appel va être saisi
L’industrie chimique espérait que l’autorisation européenne de l’herbicide le plus vendu et le plus controversé au monde serait prolongée de cinq ans. Aucune majorité qualifiée parmi les Etats membres n’a permis aujourd’hui de prendre cette décision. Générations Futures, foodwatch et la Ligue contre le cancer s’en félicitent. Car chaque jour d’autorisation du glyphosate est un jour de trop pour la santé des citoyens et des agriculteurs. Le gouvernement français et ses partenaires européens disposent de suffisamment d’arguments pour le faire interdire sans attendre. En France, plus de 8 personnes sur 10 réclament une interdiction immédiate du glyphosate. Les ONG maintiennent la pression.
09/11/2017
Part du nucléaire dans le mix énergétique : la position de Nicolas Hulot fait réagir
A l'issue du Conseil des ministres, Nicolas Hulot a annoncé le report de l'un des objectifs majeurs de la loi de transition énergétique : la baisse de 75% à 50 % d'ici 2025 de la part du nucléaire dans le mix électrique français. Pour le CLER - Réseau pour la transition énergétique, ce recul fait craindre que la frilosité l’emporte une nouvelle fois sur la mise en œuvre des réformes structurelles et des politiques volontaristes seules capables d'engager véritablement la France dans la voie des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique. Les écologistes n'apprécient pas non plus ce qu'ils considèrent comme un revirement de la part de Nicolas Hulot...
07/11/2017
Un rapport troublant sur l’évaluation du glyphosate
Générations Futures montre, dans un rapport paru ce lundi 6 novembre, comment les études montrant les effets négatifs du glyphosate ont souvent été rejetées de manière injustifiée (non scientifique) lors de l’évaluation.
06/11/2017
Lutte contre le changement climatique : plus de 255 milliards d’euros annuels doivent être investis dans les infrastructures hydriques
100 milliards d'euros par an pour construire de nouvelles infrastructures adéquates et au moins 155 milliards d'euros supplémentaires pour renouveler et améliorer les équipements sont nécessaires afin de s'adapter au changement climatique et d'atténuer le réchauffement climatique... Le Conseil Mondial de l'Eau souligne la nécessité de faire du financement une priorité politique lors de la COP23 pour assurer la sécurité de l'eau et de l'assainissement partout dans le monde.
04/11/2017
La marque de cosmétique Lush lance une campagne pour sortir du nucléaire
Du 6 au 17 novembre 2017, Lush, en association avec le Réseau Sortir du Nucléaire, lance une campagne de sensibilisation afin d’alerter le grand public sur les dangers du nucléaire. Cette campagne a également pour but de pointer du doigt l’enfouissement des déchets radioactifs et plus particulièrement le projet Cigéo, qui prévoit d’enterrer les déchets les plus dangereux à Bure, dans la Meuse, d’ici 2025. Lush fait valoir que la préservation de l’environnement a toujours été au centre des préoccupations de l’entreprise.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...

Les adresses pour consommer local

Suivez-nous