logo puissance 2d

Acteurs
04/09/2017

Défi Bimédia : Yvan Bourgnon tente le tout pour le tout pour franchir les bouchons de glace du détroit du Nord-Ouest

Bloqué pendant 6 jours par les glaces au sud des Tasmania Islands, lors de sa tentative de Passage du Nord-Ouest, de l’Alaska au Groenland, en catamaran de sport, Yvan Bourgnon a enfin vu les glaces se fracturer la nuit dernière et tente maintenant de forcer le passage pour rejoindre le détroit de Bellot. Après 3 tentatives infructueuses de franchissement du bouchon de glace, il était devenu quasi impératif de passer pour éviter des conditions de mouillage de plus en plus délicates, des nuits qui rallongent et un temps risquant de se dégrader sur le parcours avec des tempêtes et du brouillard givrant.

Au mouillage dans une petite baie depuis le 27 août dernier, Yvan souffrait en effet de froid à moins 5 degrés et décrivait les ponts de « Ma Louloutte » recouverts de givre et de verglas.
Une longue semaine passée à tenter de se réchauffer dans son sac de couchage, pourtant habillé de plusieurs couches de vêtements et protégé par sa protection coulissante.

« Le vent de nord est glacé, je
 n’avais jamais connu de température aussi basse depuis le départ. Je dois remuer les doigts de pieds constamment pour éviter l’engourdissement, même dans mon duvet » nous confiait-il il y a quelques jours.
Pour éviter que son eau de consommation ne gèle, Yvan la stockait même dans son duvet pendant son sommeil, avec son réchaud qui, lui aussi, ne supportait par le froid intense 

Ce vent fort et très froid aura eu un avantage, celui de modifier la position de la glace. Yvan a donc été malmené près des Tasmania Islands par des vents forts dans un mouillage mal abrité et ouvert aux growlers. Une expérience qu’il a déjà vécue et qu’il souhaite à tout prix ne pas renouveler.

La distance qui sépare désormais Yvan
du détroit de Bellot est d’environ 50miles. Il file à l’échelle du Défi Bimedia mais pourtant immense en terme de difficultés attendues.
« Je tenterai tout pour essayer de passer et rejoindre le détroit de Bellot. Il ne faut pas oublier qu’il n’y a qu’une centaine de bateaux qui ont réussi à passer en un siècle, 99% avaient un moteur, étaient en alu ou en acier.
Passer sur du voilier en plastique et en solitaire serait une péripétie. J’ai la volonté d’aller au bout du Défi Bimedia et avec ce bateau, comme je je l’ai toujours fait. Maintenant c’est clairement une mauvaise année et il faut faire avec. L’an dernier, un des bateaux présents dans la baie n’a pas vu de glace sur la même portion du parcours. Si la glace décidait de ne pas s’ouvrir, je ne pourrais rien faire. Je suis vraiment sur un fil. »

Les 50 prochains miles pour rejoindre le détroit de Bellot s’annoncent donc ts difficiles. Si Yvan passe, il lui restera 8 à 10 jours de navigation avant de rejoindre Nuuk, capitale du Groenland, point final de son extraordinaire périple. Une navigation qui sera alors moins exigeante, à l’image des premières semaines du Défi Bimedia.

Un double défi à vocation sportive et environnementale

Au-delà de l’exploit sportif, Yvan Bourgnon souhaite, à travers ce défi Bidia, porter un double message.
Le prem
ier, date de sa toute première traversée en catamaran de sport : revenir aux fondamentaux de son sport en naviguant sur un engin non habitable et non motorisé, en avançant à la seule force du vent et en se dirigeant à l’intuition, avec son sens marin hors du commun.
Le second message, tout aussi déterminant, de ce périple dans les glaces sera de témoigner des conséquences du changement climatique et de la pollution des océans. Une nouvelle occasion pour lui de sensibiliser le public sur les effets du réchauffement climatique et alerter sur la présence de multiples déchets océaniques, au niveau planétaire.
 

BIMEDIA
Avec plus de quinze années passées à l’écoute du réseau tabac-presse, Bimedia invente chaque jour des solutions digitales innovantes d’encaissement et de gestion qui aident les commerces de proximité à vendre plus et mieux : gammes de matériels, logiciels métiers, services exclusifs et accompagnement professionnel.
En anticipant les besoins de la profession, Bimedia améliore au fil du temps le quotidien de milliers des buralistes, marchands de presse, boulangers et autres commerçants de proximité.

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous