logo puissance 2d

conférences/débats/colloques
22/12/2017

Développement, climat, sécurité : enjeux d’une nouvelle politique de coopération, lundi 15 janvier à Paris

L’Iddri, la Ferdi et le Cerdi,

réunis dans l’Initiative pour le développement et la gouvernance mondiale (IDGM+),

organisent la conférence

Développement, climat, sécurité :

enjeux d’une nouvelle politique de coopération

lundi 15 janvier 2018, 9h-18h

au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

27, rue de la Convention, Paris 15e

Le développement socio-économique et une gestion durable de l’environnement sont des préalables à la paix. C’est le sens de l’Agenda 2030 pour le développement durable adopté par l’Assemblée générale des Nations unies en 2015. Ceci implique de renouveler les politiques de coopération, en intégrant davantage les enjeux combinés de développement, de durabilité sociale et environnementale et de sécurité.

Plusieurs échéances importantes vont rythmer le calendrier à court terme. En France, le prochain Comité interministériel de la coopération internationale et du développement aura lieu en février 2018. Au niveau européen, l’avenir des politiques de coopération et de développement sera discuté dans le contexte du débat sur le cadre financier pluriannuel 2021-2027.

Programme prévisionnel

 

9h00 - 9h10 : Accueil

 Patrick Guillaumont, président de la Ferdi

 Teresa Ribera, directrice de l’Iddri

 Grégoire Rota Graziosi, professeur à l’Université d’Auvergne, directeur du Cerdi

 

9h10 - 9h30 : Ouverture 

 Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères français (à confirmer)

 Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances français (à confirmer)

 

9h30 - 11h00 : Session 1

Pauvreté, climat, insécurité : impact respectif et combiné sur les migrations – Quels enjeux pour les politiques de développement ?

Cette session vise à faire le point des liens existant entre d’une part la pauvreté et les inégalités, les conflits politiques ou militaires, les impacts du changement climatique, et d’autre part les différentes formes de migrations (migrations internationales vers l’Europe, mais aussi migrations intra-régionales, intra-nationales, pendulaires, etc).

Ceci suppose notamment de clarifier ces différentes formes de migration, les différents facteurs causant les migrations, et les liens entre migrations et développement des territoires d’origine et des territoires et pays d’accueil. La session pourra aussi s’attacher à discuter l’utilité de distinguer des migrations forcées et les migrations comme stratégie d’adaptation face aux chocs politiques, climatiques ou économiques. Il pourrait aussi être utile de s’interroger sur les liens entre migrations et circulation des innovations.

 Présidente de séance : Teresa Ribera, directrice de l’Iddri

 Keynote : Frédéric Docquier, professeur à l’Université catholique de Louvain, chercheur senior à la Ferdi

Discutants :

 Louise Baker, directrice du département Relations extérieures, politiques et plaidoyer (ERPA), Policy and Advocacy (ERPA), Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD)

 Simone Bertoli, professeur au Cerdi

 Marjeta Jager, directrice adjointe de la DG Développement et coopération, Commission européenne (à confirmer)

 Youba Sokona, conseiller spécial Développement durable au South Center, vice-président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)

 

11h00 - 11h15 : Pause

 

11h15 - 12h45 : Session 2

Les risques sécuritaires et environnementaux remettent-ils en cause l’analyse et la conception des projets de développement ?

Cette session vise à discuter l’impact des risques en matière de sécurité et de conflits politiques ou militaires, mais également des risques découlant du changement climatique (y compris pour le partage des ressources naturelles) sur l’identification, la conception et la mise en œuvre des projets de développement. Au-delà de la prise en compte de ces risques en termes d’évaluation des projets, cette session vise à clarifier comment les interventions de développement (à l’échelle de projets ou de politiques) peuvent permettre de réduire ces risques. Cette session pourra notamment discuter les liens entre approches humanitaires, approches militaires, et approches de développement.

 Président de séance : Grégoire Rota Graziosi, professeur à l’université d’Auvergne, directeur du Cerdi

 Keynote : Dominique Rohner, professeur à la faculté des hautes études commerciales de l’université de Lausanne, chercheur au Center for Economic Policy Research

Discutants :

 Rabah Arezki, chef économiste pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord à la Banque mondiale

 Imme Scholz, directrice du German Development Institute

 Charles Tellier, responsable de la Cellule Crises et Conflits de l’Agence française de développement (AFD)

 Bernard Ziller, conseiller économique senior à la Banque européenne d’investissement (BEI)

 

12h45 - 14h00 : Pause

 

14h00 - 15h30 : Session 3

Financement du développement, de la sécurité et du climat : quelles parts respectives, quelles synergies, concurrence ou complémentarité ?

Cette session vise à mettre en évidence les arbitrages incontournables entre le financement du développement, de la sécurité et de la lutte contre le changement climatique. Elle discutera notamment des choix d’allocation ou d’orientation des financements publics et privés vers les pays et territoires qui en ont le plus besoin, alors qu’ils sont aussi les plus risqués. Elle pourra aussi s’intéresser à la répartition des financements publics entre types d’instruments, selon les institutions bilatérales ou multilatérales de financement.

 Président de séance : Patrick Guillaumont, président de la Ferdi

 Keynote : Barbara Buchner, directrice senior de la Climate Policy Initiative

Discutants :

 Elisabeth Claverie de Saint-Martin, directrice adjointe du Développement durable, ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (à confirmer)

 Sylvie Lemmet, conseiller maître à la Cour des Comptes, co-auteure du rapport « Pour une stratégie française de la finance verte »

 Mario Pezzini, directeur du Centre de Développement de l’OCDE (à confirmer)

 Nick Robins, co-directeur du UNEP Inquiry on a Sustainable Finance System, UN Environment (à confirmer)

 

15h30 - 15h45 : Pause

 

15h45 - 17h15 : Session 4

La gouvernance au cœur des interventions de développement, de gestion des conflits, et d’action climatique, conçue comme la construction d’un bien commun

Cette session vise à mettre l’accent sur la gouvernance comme un enjeu majeur pour lutter contre les conflits politiques, réduire les risques sécuritaires mais aussi environnementaux (par une meilleure gestion en bien commun). Cette session pourra tout autant s’attacher aux enjeux de construction d’institutions de gouvernance internationale (à l’échelle globale comme pour le climat ou à l’échelle régionale comme pour la gestion commune d’une ressource en eau partagée) ou de gouvernance nationale ou locale. Elle pourra aussi s’attacher à discuter des instruments d’intervention de développement les plus propices à améliorer la gouvernance.

 Président de séance : Jean-Michel Sévérino, président de Investisseurs & Partenaires (I&P)

 Keynote : Gaël Giraud, chef économiste et directeur exécutif de la Direction innovation, recherche et savoirs de l’Agence française de développement

Discutants :

 Debapriya Bhattacharya, membre émérite du Centre for Policy Dialogue (à confirmer)

 Paula Caballero, directrice du programme climat du WRI, ancienne directrice des Affaires économiques au ministère colombien des Affaires étrangères (à confirmer)

 Pascal Delisle, conseiller changement climatique au Service pour l’action extérieure de l’Union européenne

 Martial Foucault, professeur à Sciences Po, directeur du CEVIPOF

 Inge Kaul, professeur adjoint à la Hertie School of Governance, Berlin, Allemagne

 

17h15 - 17h30 : Pause

 

 

17h30 - 18h30 : Table ronde finale

Quelle politique de développement international face au triple défi de la pauvreté, du climat et de l’insécurité ?

 Général Luc du Perron de Revel, général de division, Armée de terre française, ancien commandant du Service militaire adapté (SMA)

 Jean-Marie Guehenno, président-directeur général du International Crisis Group, ancien secrétaire général adjoint du Département des Opérations de maintien de la Paix, Nations unies

 Rémy Rioux, directeur général de l’Agence française de développement (AFD)

 Luis Tejada Chacon, directeur de l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement – Agencia Española de Cooperación Internacional para el Desarrollo (AECID)

 Nathalie Tocci, directrice de l’Institut des Affaires Internationales (IAI) (à confirmer)

 Tertius Zongo, conseiller de haut-niveau pour la région Sahel, Banque africaine de développement, ancien Premier ministre du Burkina-Faso

 

 

Résultat de recherche d'images pour "labex"

Cette conférence bénéficie d’une aide de l’État gérée par l’Agence nationale de la recherche au titre du programme « Investissements d’avenir » portant la référence ANR-10-LABX-01.

 

L’initiative pour le développement et la gouvernance mondiale (IDGM) vise à favoriser l’émergence d’une capacité française et francophone, dans un cadre européen, à produire des idées et à influencer le débat international dans le domaine du développement international. Cette initiative, qui réunit l’Iddri et la Ferdi, bénéficie d’un soutien public à travers l’Agence française de développement (AFD).

Le projet IDGM+ « Concevoir de nouvelles politiques de développement international à partir des résultats de la recherche. Renforcement de l’Initiative pour le développement et la gouvernance mondiale » est une extension de l’initiative IDGM, associant également le Cerdi. Le projet IDGM+ a été sélectionné en 2011 dans le cadre du programme « Investissements d’avenir » des laboratoires d’excellence (Labex). Il intègre aujourd’hui un réseau de 270 chercheurs.

En savoir plus : www.idgm.org

 

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous