logo puissance 2d

En Bref

Hébergement d'urgence : la Préfète d’Indre-et-Loire visite le 115, à Tours, ce 31 décembre

La Préfète d’Indre-et-Loire visite ce dimanche 31 décembre en soirée le 115, service qui réceptionne tout au long de l’année les demandes d’hébergement des personnes à la rue et les oriente vers les solutions les plus adaptées.
Elle souhaite ainsi témoigner de l’importance toute particulière qu’attachent les services de l’Etat à la prise en charge des personnes vulnérables, et sa reconnaissance à tous ceux, professionnels et bénévoles, qui les orientent, les accueillent et les accompagnent tout au long de l’année.
L’État mobilise ses moyens, en liaison avec plusieurs associations (Croix rouge, Entraide et Solidarités, Secours catholique, ADOMA, Émergence, Téméléia, café associatif « barque to the future ») et les collectivités pour répondre aux situations de grande précarité des personnes sans abri.
3,7 M € sont ainsi consacrés en 2017 à la veille sociale et à l’hébergement d’urgence dans le département (environ 9,5M€, hébergement d’insertion et logement accompagné inclus – soit une augmentation de plus d’1 M€ par rapport à 2016).
452 places d’hébergement d'urgence de droit commun (hors demandeurs d’asile) sont ouvertes à l’année intégrant les 62 places déclenchées l’hiver dernier et pérennisées. 45 supplémentaires sont à la disposition du 115 sur toute la période hivernale : 25 pour hommes isolés et 20 pour femmes avec enfants dans le cadre d’un nouveau partenariat avec le CHU et la Croix Rouge.

Des chambres d’hôtels sont mobilisables chaque soir pour les situations de détresse repérées par les écoutants du 115 et les maraudes.
Le dispositif hivernal se traduit par ailleurs par :
✔ l'intensification de la veille sociale : des contacts permanents sont établis entre la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS), le 115, les associations et les acteurs de l’hébergement d’urgence pour identifier toutes les solutions plus pérennes envisageables pour chaque personne: ouverture des droits sociaux, accès au logement, si besoin accompagné, orientation des demandeurs d’asile vers les dispositifs dédiés... ;
✔ le renforcement des maraudes : les maraudes assurées par la Croix-Rouge et l'association Entraide et Solidarités sont adaptées en fonction des signalements effectués auprès du 115, de la police ou des autres structures de l'urgence sociale.
Une intensification des maraudes est prévue en cas de grand froid
✔ l'adaptation des lieux d’accueil :
- les horaires d’ouverture des accueils de jour et des lieux d’hébergement sont étendus
- les capacités d’hébergement en cas de situation climatique exceptionnelle sont augmentées : 75 places minimum disponibles sur 3 sites (gymnases et locaux associatifs).

Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous