logo puissance 2d

Nature
17/11/2017
Assurer la survie des éléphants au Laos, une question d’économie
Au Laos, les éléphants d'Asie ont diminué de moitié au cours des 30 dernières années, menacés notamment par leur marchandisation. Selon des chercheurs1 du CNRS et de Beauval Nature, la dynamique de leurs populations dépend fortement des pratiques socio-économiques du pays et des propriétaires. Ainsi, la mise en place de « congés maternité » compensant la perte financière des éleveurs pendant la période de gestation de leurs animaux permettrait à l'espèce de perdurer. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Scientific Reports le 1er novembre 2017.
14/11/2017
Communication chez les plantes, un nouveau mécanisme basé sur une histoire d’eau
Dans la nature, les plantes sont soumises à des sollicitations mécaniques externes qui affectent leur croissance, parfois à très grande distance du point de stimulation. Des chercheurs de l’Inra, du CNRS et d’Aix-Marseille Université proposent que le signal qui induit cette réponse provienne d’un couplage hydro-mécanique entre la déformation du tissu et la pression de l’eau contenue dans le système vasculaire de la plante. Ces travaux ouvrent ainsi la voie à un nouveau mode de communication chez les plantes. Ils ont été publiés en ligne dans la revue PNAS le 2 octobre 2017.
11/11/2017
Une vie foisonnante et insoupçonnée dans les caniveaux
Micro-algues, champignons, éponges ou mollusques, des chercheurs du laboratoire de Biologie des organismes et des écosystèmes aquatiques (CNRS/MNHN/IRD/UPMC/Université de Caen/Université des Antilles)1 en collaboration avec un chercheur du Max Planck Institute de Marburg (Allemagne), ont montré que les caniveaux parisiens abritent une grande diversité de micro-organismes. Organisés en communautés, ces micro-organismes sont susceptibles d'être des acteurs importants du traitement des eaux de pluie et des détritus urbains en contribuant à la décomposition des déchets solides et d'autres types de polluants (gaz d'échappement, huile moteur, etc.). Des connaissances approfondies sur la composition et le rôle de ces communautés biologiques pourraient amener à identifier les éventuels services fournis par ces écosystèmes. Ces résultats, qui montrent pour la première fois la richesse insoupçonnée de la vie microbienne dans nos rues, ont été publiés le 13 octobre 2017 dans the ISME journal.
09/11/2017
L’eutrophisation : un phénomène sur lequel a planché une expertise scientifique collective
Le CNRS, l'Ifremer, l'Inra et Irstea ont présenté, lors du colloque de restitution qui s'est déroulé mardi 19 septembre à Paris, le rapport de l'expertise scientifique collective (ESCo) sur l'eutrophisation, qu'ils ont menée à la demande du ministère de la Transition écologique et solidaire et de celui de l'Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien financier de l'Agence française pour la biodiversité...
06/11/2017
Les anémones blanchissent, les poissons-clowns pâtissent
Le blanchiment des coraux est une conséquence bien connue du réchauffement. On le sait moins : les anémones de mer subissent le même sort. Et cela affaiblit la fécondité des poissons-clowns associés à ces anémones, comme viennent de le montrer, en Polynésie française, des chercheurs du Centre de recherches insulaires et observatoire de l'environnement (CNRS/EPHE/Université de Perpignan Via Domitia). Après une étude de 14 mois, ils publient leurs résultats dans la revue Nature Communications le 10 octobre 2017.
02/11/2017
Animations à la Maison Botanique de Boursay (Loir-et-Cher) en novembre
30/10/2017
Les rats des villes, mieux connaitre leurs populations pour mieux les contrôler
Pour la première fois, des chercheurs de l’Inra, de VetAgro Sup et de l’Institut Pasteur ont caractérisé les rats surmulots d’un parc public francilien, mettant en évidence la grande diversité génétique de leur population, leur résistance génétique aux raticides et la présence de nombreux parasites dont certains transmissibles à l’homme et aux animaux. Autant d’observations à même d’alimenter des réflexions autour de la maîtrise des populations de ces rongeurs. Ces résultats sont disponibles en ligne dans la revue PlosOne.
26/10/2017
Le génome du Légionnaire d’automne, un papillon ravageur qui envahit l’Afrique, est décrypté
Dans le cadre d’un consortium international, des chercheurs de l’Inra, en collaboration avec le CEA et l’Inria1, ont séquencé l’un des tout premiers génomes d’un papillon de la superfamille des Noctuoidea : celui de Spodoptera frugiperda ou Légionnaire d’automne. Ce ravageur des cultures -jusque-là connu sur le continent américain - est devenu invasif en Afrique depuis 2016. Publiés dans Scientific Reports le 25 Septembre 2017, ces travaux ouvrent des perspectives vers de nouveaux moyens de lutte biologique et une meilleure compréhension des mécanismes d’apparition des résistances aux pesticides.
24/10/2017
Mieux comprendre comment les plantes survivent aux sécheresses
En condition de sécheresse, les plantes sont soumises à un compromis majeur entre limiter les pertes en eau et continuer à absorber du CO2 pour la photosynthèse. Des chercheurs INRA se sont intéressés à l’importance de la régulation des stomates (petits orifices présents à la surface des feuilles qui régulent les flux d’eau et de CO2) dans la résistance à la sécheresse. Leurs résultats montrent la nécessité de réviser la théorie actuelle qui repose sur une coordination étroite entre la fermeture des stomates et le début de l’embolie vasculaire chez les plantes. Ces travaux, parus dans la revue Ecology Letters le 19 septembre 2017, permettront à terme de modéliser plus finement la mortalité des plantes dans des conditions de sécheresse, ainsi que le cycle du carbone à l’échelle du globe.
20/10/2017
Zônes non traitées : 7 recours déposés par des associations de protection de la nature en Centre-Val de Loire
L’arrêté ministériel du 4 mai 2017, relatif à la mise sur le marché et à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques et de leurs adjuvants, prévoit le respect d’une zone non traitée (ZNT) à proximité des points d’eau dont la liste a été définie cet été par chaque Préfet de département. FNE Centre-Val de Loire et son réseau associatif contestent les projets d’arrêté préfectoraux qui en ont découlé. Sept recours gracieux ont ainsi été déposés, couvrant ainsi la totalité des départements de ladite région.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...

Les adresses pour consommer local

Suivez-nous