logo puissance 2d

Acteurs
22/10/2017

La ville de Roubaix s’engage dans une démarche de ville nourricière

La ville de Roubaix a initié une véritable politique de dédensification du territoire. Cette politique permet aujourd’hui d’occuper différemment ces espaces libérés et offre des possibilités de développement d’une agriculture urbaine. S’il y a bien une liste qui ne désemplit pas c’est celle des demandes d’accès à un jardin potager. Aujourd’hui plus de 200 personnes sont sur liste d’attente à Roubaix pour bénéficier d’une parcelle et cela malgré le doublement en 5 ans des parcelles mise à disposition...

Cette forte demande est à mettre en lien direct avec la politique zéro déchet menée par la ville de Roubaix, pionnière en France sur ce sujet.

A l’occasion du Conseil Municipal du 5 octobre 2017, la ville de Roubaix officialise via une délibération l’engagement de la commune dans cette politique de ville nourricière.

Concrètement cette délibération permettra à la ville de Roubaix de solliciter les partenaires institutionnels et fonciers comme la Métropole Européenne de Lille ou les bailleurs pour mener à bien des projets.

Cela renforce également la ville de Roubaix comme terre d’expérimentation et d’initiatives au sein de la métropole.

En pratique près de 15 hectares ont été identifiés comme des surfaces disponibles pour une agriculture urbaine ou à plus petite échelle des jardins potagers.
Et en matière de surfaces, les idées ne manquent pas à Roubaix pour identifier d’autres surfaces à réinvestir comme les toitures de certains bâtiments ou certains espace en périphérie de la ville qui pourrait d’intégrer au projet.

Pour Guillaume Delbar, maire de Roubaix, “s’investir aujourd’hui dans des projets d’agriculture urbaine c’est à la fois une politique responsable pour l’avenir mais aussi une belle revanche sur un environnement où les friches laissées par les crises industrielles deviennent de nouveaux territoires de conquête”.

Avec cette délibération, la ville de Roubaix entend bien capitaliser sur une nouvelle dynamique et faire émerger des porteurs de projets en matière d’agriculture urbaine.

Cela augure également un Appel à Manifestation d’Intérêt pour mettre en connexion les acteurs potentiels avec les sites identifiés.

Pour Alexandre Garcin, adjoint au maire délégué au développement durable et à la résilience, “la ville de Roubaix a le potentiel et les énergies nécessaires à la réussite d’un projet ambitieux de ville nourricière. Les négociations en cours avec certains de nos partenaires sur les différents espaces disponibles sont très encourageantes”.

La ville a déjà démontré par ses actions sur le zéro déchet qu’elle savait se mettre en ordre de marche pour accélérer les dynamiques qui n’étaient pas acquises au début.

Ce projet est une belle opportunité de contribuer à l’amélioration du cadre de vie et au changement d’image de la ville. Il s’agit d’un projet participatif exemplaire de promotion de l’économie circulaire qui doit permettre de développer de nouveaux emplois pour la valorisation des déchets-ressources sur le territoire métropolitain.

Pionnière en France du Zéro déchet
Roubaix, ville pionnière du Zéro déchet en France depuis 2014 Lauréate de l’appel à projets national « Zéro déchet, zéro gaspillage », la Ville de Roubaix s’est engagée en 2014 dans le Zéro Déchet.
Il s’agit d’une vraie démarche de transformation de la ville qui vise, par le biais de la mobilisation de l’ensemble des acteurs locaux, à réduire la production de déchets et toute source de gaspillage.
Il s’agit également d’un projet exemplaire et participatif de promotion de l’économie circulaire, qui doit permettre de développer des emplois pour le traitement des déchets sur le territoire métropolitain.
Le Zéro Déchet incarne donc une vision stratégique d’un territoire en reconquête de citoyenneté, d’innovation et d’attractivité.
La ville de Roubaix a décidé de relever ce défi en partenariat avec l’association Zéro Waste France et la Métropole Européenne de Lille.

La démarche Zéro Déchet se fonde sur trois piliers :

- la Réduction des déchets à la source (moins d’emballages, moins de gaspillage alimentaire, moins de sacs plastiques, ...)

- le Réemploi, la réparation, la revente, le don des objets pour prolonger leur vie

- le Recyclage, pour donner une nouvelle vie aux matières environ.

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous