logo puissance 2d

Acteurs
29/10/2017

Le programme Civigaz renouvelé entre Orléans Métropole, GRDF et Unis-Cité : 9 jeunes à la rencontre des habitants

Lancé en France en septembre 2016, le programme Civigaz s’inscrit dans le cadre du Service civique « Transition énergétique, Climat et Biodiversité ». Il a pour but de sensibiliser les utilisateurs de gaz naturel à une meilleure maîtrise de leur consommation d’énergie et à renforcer la sécurité de leurs installations intérieures. Engagée et sensible à la question du changement climatique, notamment à travers le Plan Climat-Air- Energie Territorial, Orléans Métropole a mis en place dès novembre 2016 une première campagne Civigaz à l’échelle locale, en partenariat avec GRDF et Unis-Cité. Elle lance la seconde campagne qui s'appuiera sur une nouvelle équipe de 9 volontaires, recrutés et formés par Unis-Cité Orléans et GRDF. Ces jeunes auront pour mission de sensibiliser quelque 1.300 foyers utilisateurs de gaz en un an.

En trois ans, le programme Civigaz prévoit, sur la France entière, d’accueillir 660 jeunes volontaires âgés de 18 à 25 ans pour une mission de 7 mois, et d’accompagner 100.000 foyers utilisateurs de gaz pour lutter contre la précarité énergétique et mieux maîtriser cette énergie.
Civigaz permet également d’agir en faveur de l’insertion professionnelle.
En effet, les jeunes volontaires découvrent le monde de l’entreprise, acquièrent de l’expérience tout en travaillant sur un projet professionnel.

Le fonctionnement du programme
Les volontaires se présentent en binômes à domicile, dans le privé comme le public, et organisent des actions collectives.

Lors de leur visite, ils sensibilisent les occupants aux économies d’énergie, à la sécurité des installations intérieures gaz (par exemple la vérification des flexibles, l’aération) et remettent un kit comprenant un thermomètre, un calendrier avec des écogestes et de la documentation.

Leur action permet aux ménages de faire évoluer leurs comportements ou de se rapprocher de structures permettant d’obtenir des diagnostics plus aboutis ou des aides financière.

Saison 2 sur Orléans Métropole grâce à la convention renouvelée avec GRDF et Unis-Cité

Le programme Civigaz a été enclenché l’an dernier sur Orléans et son agglomération. La convention de partenariat vient d’être renouvelée entre Orléans Métropole, GRDF et Unis-Cité.
Ainsi, neuf Jeunes Volontaires seront sur le terrain à partir du 6 novembre et plus particulièrement à Saint-Jean-de-Braye dans le cadre d’animations collectives, sur le marché, en relation avec l’association ASCA et aussi dans les écoles., en partenariat avec la ville. Ce, dans le prolongement de la saison 1.

"Nous avons l’occasion de travailler ensemble pour ce beau projet auquel on attache une importance particulière, avec beaucoup d’espoirs et de confiance placés dans les jeunes qui vont être amenés à démarcher nos concitoyens", souligne Christian Dumas, vice-président de la métropole, en charge de l’Energie, en renouvelant le partenariat avec Patrick Lancelin, directeur territorial de GRDF dans le Loiret, et Miriam Genouville, coordinatrice d’équipes et de projets sur les deux sites orléanais de La Source et de l’Argonne.

Le matin-même, Diane Morisset, chargée de projets Environnement au Service Environnement et Développement Durable de la Direction de l’Environnement et de la prévention des Risques à Orléans Métropole, avait accueilli le matin les jeunes pour leur présenter la métropole et ses actions de prévention des risques.

 



Ils ont entre 16 et 22 ans. Yann est le plus jeune. Il a un CAP de pâtissier. Le "doyen" du groupe est Malik, 22 ans. Il a déjà un BTS de compatibilité-gestion. Sonia, elle, sort d’une expérience en intérim dans la logistique. Forte d’un DUT en Génie biologique Gwendoline est sans doute la plus mûre sur les questions environnementales et comportementales. Elle confie d’ailleurs être passionnée par le sujet et connaît très bien sa mission : "On va faire de la sensibilisation sur l’installation, et l’apprentissage sur les écogestes".

Au moment de la présentation du groupe "Civigaz" à la presse ils n’étaient que sept sur les neuf recrutés par Unis Cité. Citons encore Eliott, qui a un CAP d’électricien en poche, Steven, titulaire du Bac Services à la personne et qui a suivi une préparation au diplôme d’infirmier, et Mélissa.

Une promotion de 37 en service civique
C’est donc dans le cadre d’un service civique qu’ils vont mener cette opération citoyenne baptisée Civigaz.
Ils ont postulé sur le site internet d’Unis Cité."Chez Unis Cité on développe le service civique depuis longtemps", rappelle Miriam Genouville.

Au moment du renouvellement de la convention, les Jeunes venaient d’effectuer une semaine d’intégration, durant laquelle ils ont appris à se connaître.
Ils sont 37 sur la promotion, dont 9 affectés à cette mission Civigaz. Ce qui ne les empêchera pas, à l’occasion, d’aider à d’autres missions comme Cinéma et Citoyenneté, voire auprès de la Banque Alimentaire du Loiret, elle-même soutenue par GRDF.

Pour Civigaz, la mission est de 28 heures par semaine, soit quatre jours, précise Patrick Lancelin. Une mission de 7 mois, dont un mois de préparation. L’un des objectifs est aussi d’amener ces jeunes à penser à leur avenir professionnel, souligne Patrick Lancelin.

A priori, le potentiel de logements à visiter sur la métropole est de 3.800. Notamment des logements du bailleur Logem Loiret, représenté par Hélène Piton. Cet office gère quelque 150.000 logements dans le Loiret. Patrick Lancelin espère que les jeunes pourront aussi contacter des habitants de Vallogis, l’entreprise sociale pour l’habitat du groupe Valloire. Et aussi des logements privés.
 

Difficile d’entrer chez les gens

Mais un des enseignements de la première opération, c’est qu’"il est compliqué de pénétrer le domaine privé des habitants, d’autant qu’ils sont beaucoup démarchés", fait remarquer Christian Dumas. "On ne s’est peut-être pas assez appuyés sur les réseaux locaux, et notamment ceux des communes. Il faudrait aussi aller sur les marchés, comme on le fait pour aborder la question du gaspillage alimentaire. Les communes permettent d’aborder plus facilement les habitants. Elles peuvent par exemple accréditer les jeunes de Civigaz par un courrier d’accompagnement".

Dès lors, l’objectif réaliste sera cette année de toucher 1.300 foyers.
L’an dernier, pour la première expérience, le potentiel de visites avait été estimé à 3.000 logements, avec 8 jeunes. "On aurait dû pouvoir faire 1.500 visites, mais il n’y en a eu que 200", rapporte Patrick Lancelin. Explication : « Les visites à domicile ne sont pas simples ».
"Cette année, nous allons donc engager davantage d’actions collectives, au pied des cages d’escalier, sur les marchés, voire avec des associations et dans des écoles. Les enfants sont en effet de bons ambassadeurs auprès des parents".
"Je crois aussi beaucoup au travail avec les bailleurs sociaux", ajoute Christian Dumas.
En priorité, les jeunes prospecteront les logements situés sur l’axe des deux lignes de tramway avec notamment les logements qui n’ont pu être visités l’an dernier. Il est prévu de se rapprocher des communes pour identifier les secteurs.


Sensibiliser aux écogestes, pour mieux maîtriser la consommation d’énergie
, et à la sécurité des installations intérieures

Les jeunes disposent de deux outils principaux pour asseoir leur communication : une roue de l’énergie, sur le principe de la roue de la fortune, avec des questions permettant des échanges ; et une valise pédagogique, plutôt destinée aux enfants
.

« Outre les écogestes, il y a une sensibilisation importante à mener sur la sécurité et la sécurisation liée aux installations. Par exemple, il faut savoir que les flexibles de gaz ont une date de péremption", souligne Christian Dumas.
Concernant les écogestes, il faut savoir par exemple que "adapter la température de chaque pièce permet de réduire sa facture d’énergie", indique Patrick Lancelin.

L’Espace Info Energie du Loiret apporte aux jeunes un premier socle d’informations aux écogestes, signale la directrice, Magali Bertrand, accompagnée de Luc Guyot, chargé de mission.
L’EIE a en outre l’intention de demander aux jeunes leur avis sur les deux modules de formation de 2 heures chacun, afin d’ajuster éventuellement le programme.

Ce mercredi 25 octobre les jeunes avaient une journée d’information avec au programme, sur le site de GTDF à Orléans (photos ci-dessus) :
· La présentation de GRDF : contexte, rôle et missions
· la communication Médias, Digital CIVIGAZ et animations collectives, par Chantal Levassor et Camille Carciani
· La sécurité des installations intérieures gaz, par Patrick Lancelin
· Les parcours Métiers Techniques de GRDF, par Emilien, ainsi que la visite du Bureau d’Exploitation Gaz
· Les Métiers du Développement des réseaux gaz

Cette action CIVIGAZ permet également d’agir en faveur de leur insertion professionnelle, car les jeunes volontaires ont l’occasion de découvrir le monde de l’entreprise et d’acquérir de l’expérience tout en travaillant sur un projet professionnel.

 
A noter que les jeunes de Civigaz sont identifiables visuellement par leur maillot bleu ciel. Ils disposent aussi d’un badge d’accréditation.

Patrice Dézallé

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous