logo puissance 2d

pratique
14/07/2017

Le site Vigicrues fait peau neuve

La toute nouvelle version du site Internet Vigicrues apporte une information enrichie aux internautes. Elle permet l’affichage des prévisions directement dans les graphes des niveaux d’eau. Le site est également mieux adapté aux nouveaux supports (tablettes, ordiphones).

Pourquoi consulter Vigicrues ?

Pour disposer des observations et des prévisions relatives aux niveaux d’eau mais aussi de la vigilance aux crues sur les principaux cours d’eau.

La vigilance aux crues est établie, au sein du ministère chargé de l’environnement, par le service central d’hydro-météorologie et d’appui à la prévision des inondations (SCHAPI) et les 19 services de prévision des crues (SPC). Son rôle est d’informer le public et les acteurs de la gestion de crise, du niveau de risque de crues survenant sur les cours d’eau principaux qui sont surveillés par l’État.

Chaque cours d’eau, intégré dans la vigilance aux crues est représenté sur la carte de vigilance. Il est divisé en tronçons et chaque tronçon est coloré (vert, jaune, orange ou rouge) en fonction du niveau de vigilance nécessaire pour faire face aux dangers liés aux inondations susceptibles de se produire dans les 24 heures à venir.

 

Une carte détaillée

L’internaute peut accéder à des cartes locales plus détaillées depuis la carte nationale de vigilance. En complément, des bulletins d’information (national et locaux) sont produits dès qu’un tronçon est placé en vigilance au moins jaune. Ces bulletins :

- précisent la chronologie et l’évolution des crues, en qualifiant l’intensité et fournissant dans la mesure du possible des prévisions pour des stations de référence ;

- indiquent les conséquences possibles ;

- fournissent des conseils de comportement définis par les pouvoirs publics.

Une actualisation biquotidienne

La carte de vigilance crues, les bulletins et les données en temps réel sont disponibles en permanence. La carte est actualisée deux fois par jour, à 10 h 00 et 16 h 00. Si un changement notable intervient, cartes et bulletins peuvent être réactualisés à tout moment : en période de crues, quand cela est justifié par la rapidité d’évolution de la situation, les bulletins sont réactualisés plus fréquemment.

 

Des couleurs pour mesurer le niveau de risque

Les couleurs des tronçons correspondent à des niveaux de vigilance ayant un sens précis :

Rouge : risque de crue majeure, menace directe et généralisée de la sécurité des personnes et des biens : phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle  ;

Orange : risque de crue génératrice de débordements importants susceptibles d’avoir un impact significatif sur la vie collective et la sécurité des biens et des personnes : phénomènes dangereux et étendus  ;

Jaune : risque de crue génératrice de débordements et de dommages localisés ou de montée rapide et dangereuse des eaux, nécessitant une vigilance particulière, notamment dans le cas d’activités exposées et/ou saisonnières : phénomènes localement dangereux  ;

Vert : pas de vigilance particulière requise.

 

Les bonnes réactions face au risque

Lorsqu’une partie d’un cours d’eau est en jaune, orange ou rouge, des conseils de comportement complètent les bulletins d’information. Ils sont simples et adaptés à chaque niveau de vigilance. Les préfectures et les mairies, relayées par les médias locaux, peuvent compléter et préciser ces conseils en fonction de la situation locale.

 

La vigilance n’est pas une alerte

La vigilance aux crues permet de prévenir le public et les autorités qu’il existe un risque de crue, plus ou moins important, selon la couleur de vigilance. La vigilance permet de se mettre en situation de réagir de manière appropriée si le danger se précise.

L’alerte est déclenchée lorsque le danger est avéré, par exemple lorsque l’importance de la crue prévue nécessite le déclenchement des mesures de sauvegarde et la mobilisation des moyens de secours. Le préfet active l’alerte et en informe les maires.

La mise en vigilance n’entraîne pas systématiquement l’alerte. Elle permet d’anticiper la crise, et donc de la gérer dans de bonnes conditions, autant pour les autorités que le public.

 

Au total, chacun a un rôle à jouer !

À travers Vigicrues, l’État fournit les informations relatives à la vigilance à avoir sur les cours d’eau principaux. En complément, le tout nouveau service Vigicrues Flash déclenche des alertes automatiques aux communes abonnées en cas de risques de crues soudaines et fortes, sur 30 000 km de cours d’eau supplémentaires.

Ces informations, dont les communes disposent, les aident à mettre en œuvre leurs plans communaux de sauvegarde pour le risque inondation.

Les particuliers peuvent adapter leurs activités et leurs comportements en consultant régulièrement la carte de vigilance crues sur
www.vigicrues.gouv.fr

 

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous