logo puissance 2d

Nature
08/09/2017

Les créateurs de roses à l’honneur au concours international d’Orléans

Le palmarès du 59ème Concours International de Roses d’Orléans a été proclamé ce jeudi soir 7 septembre au Jardin des Plantes. Lors de cette 59ème édition du Concours International de Roses d’Orléans, la Ville a eu l’honneur d’accueillir le scénographe floral du Château de Chenonceau et Meilleur Ouvrier de France, Jean-François Boucher. Président du jury, il a remis les récompenses en compagnie de Aude de Quatrebarbes, adjointe au maire d'Orléans, lequel n'a pas pu être présent, étant actuellement en Chine.

Orléans est une des capitales françaises de la Rose. Le concours international de Roses, qui permet de valoriser les obtenteurs de France mais aussi du monde entier, et leurs créations, fait partie du patrimoine culturel et naturel de la cité ligérienne.
Cette année, pour la 59e édition du concours,
42 variétés de rosiers étaient en compétition, présentés par 13 rosiéristes obtenteurs de pays différents.

Le résultat est le fruit de deux années de suivi. Pour établir leur "jugement" les membres du jury sont accompagnés d’une vingtaine de professionnels.

Les notations portent sur l’aspect floral de la plante, les qualités de la fleur, le parfum, et l’aspect sanitaire (résistance aux maladies).
A noter qu’il n’y a pas eu de prix du parfum cette année.

En l’absence du maire, Olivier Carré, actuellement en Chine, c’est Aude de Quatrebarbes, adjointe, et aussi présidente de l’association des Amis du Parc Floral d’Orléans, qui a proclamé les résultats aux côtés de Jean-François Boucher, le scénographe floral du château de Chenonceau, et président du jury.

Voici le palmarès de cette 59e édition du Concours International de Roses d’Orléans :
MEDAILLES D’ARGENT
> La Médaille d’argent pour les arbustifs a été attribuée au rosier baptisé Ohara, référencé Visegam, présenté par Viva International (Belgique – n°35)

> La Médaille d’argent pour les buissons à fleurs groupées a été attribuée au rosier référencé AM-590-FLO, présenté par Meilland (France – n°19). "C’est une variété qui doit déjà être au commerce. Elle a reçu de très nombreux prix, dont un à Lyon. C’est une très belle référence pour vos jardins", indique son obtenteur.

> La Médaille d’argent pour les buissons grandes fleurs a été attribuée au rosier référencé Adamaclat, présenté par Michel Adam (France – n°18). Michel Adam, qui travaille en Bretagne, précise que "Ce buisson a déjà obtenu plusieurs grands prix, en particulier en Espagne. C’est un grimpant de moyen développement".

 

Michel Adam (ci-dessus) se verra remettre en outre la médaille de la Ville d’Orléans par Aude de Quatrebarbes, qui invite à aller le voir travailler chez lui en Bretagne : "C’est inouï". Pour sa part, Michel Adam profite de l’occasion pour féliciter les jardiniers d’Orléans, quand il voit la qualité de la floraison des rosiers, malgré l’absence de traitement chimique.

> La Médaille d’argent pour les grimpants a été attribuée au rosier référencé Evefrais, présenté par André Eve (France – n°39)

Le Prix de l’environnement, remis par l’Union Horticole Orléanaise, récompense le rosier AM-590-FLO, présenté par Meilland (France – n°19).

Le PRIX DE L’ENVIRONNEMENT (note égale ou >13 pour l’état sanitaire et égale ou >12 pour les qualités générales) est offert par l’Union Horticole Orléanaise depuis 2003. Il résulte du comportement des variétés des rosiers du concours mises en culture sur deux années sans aucun traitement sur une parcelle témoin.
Ceci contribue à l’originalité de ce concours en ciblant un critère particulièrement important dans l’utilisation des rosiers.


Enfin, le Prix du Public (photo ci-dessus), remis par les Amis des Roses Orléanaises, ainsi que la Médaille de la Ville d’Orléans ont été attribués au rosier Adabeyclu, présenté par Adam (France – n°40).
Depuis 1990, le CRITERIUM DE LA ROSE permet au public de choisir sa rose préférée en visitant le Jardin des Plantes, tout au long de la saison.
Ainsi, le PRIX DU PUBLIC, créé en 2008, est décerné par l’association Les Amis des Roses Orléanaises à l’obtenteur sélectionné par le public. Le visiteur qui aura émis un choix identique ou proche du classement issu du Concours de Roses reçoit un lot.


A signaler que tous les rosiers primés sont conservés et présentés dans le jardin de roses du Jardin des Plantes d’Orléans.

Les roses sont valorisées à Orléans même, au sein de plusieurs jardins dédiés à la rose et pour certains, récemment aménagés ou réaménagés :
> la roseraie J. Dupont, qui présente la plupart des obtentions orléanaises depuis 1834
> le jardin de roses du Jardin des Plantes où tous les rosiers primés à Orléans trouvent place
> la roseraie du Parc Floral de la Source, qui associe rosiers, arbustes et plantes vivaces

 

Jean-François Boucher : de l’Atelier Floral de Chenonceau à la présidence du jury

Jean-François Boucher est le scénographe floral du château de Chenonceau. Meilleur Ouvrier de France, il est également responsable de l’Atelier Floral du château : ses créations originales, chaque jour, reflètent la palette des couleurs de Chenonceau et la beauté qui émane des lieux.
Après avoir obtenu un Brevet de Maîtrise en 1995, il décroche la médaille d’or Prestige Hortiflor et devient Champion d’Europe junior à Birmingham en 1997. Désigné Meilleur Ouvrier de France en 2000 il se voit ensuite décerner le grade de Chevalier du Mérite Agricole en 2015.

Le château abrite un Atelier Floral, unique en France, depuis plus de 20 ans.
Deux fleuristes y officient chaque jour de l’année, avec à leur disposition un Potager des Fleurs de plus d’un hectare, pour imaginer et réaliser les merveilleux bouquets qui font de Chenonceau le plus raffiné des châteaux.
« Les fleurs, c’est avant tout du vivant, du beau, du surprenant, de l’émouvant, une diversité de formes et de couleurs intenses", explique Jean-François Boucher. "Une composition florale doit avoir une âme, une émotion qui peut être obtenue soit par un végétal extraordinaire, soit par des couleurs profondes ou encore par une ligne étonnante, incongrue pour capter l’oeil du profane. »
Ses publications :
Les Maîtres Fleuristes de France - Stichting Kunstboek éditions
Rose Art - Rustica éditions
Délices de fleurs, Stichting Kunstboek éditions

 

 

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

Suivez-nous