logo puissance 2d

Societe
12/12/2017

Les étudiant.e.s se mobilisent pour libérer l’enseignement supérieur des industries fossiles

En réponse au Sommet Climat-Finance organisé par Emmanuel Macron 2 ans après l’adoption de l’Accord de Paris, des centaines de personnes ont répondu ce mardi matin à l’appel de plusieurs ONGs et associations, dont le REFEDD, pour réclamer la fin de tout soutien de l’Etat français aux industries fossiles : « Pas 1€ de plus pour les énergies du passé ! »

Make our planet great again, c’est par ces mots qu’Emmanuel Macron a véritablement pris place au sein des tractations climatiques internationales.

7 mois plus tard, malgré un été marqué par des événements climatiques extrêmes et le récent appel de 15.000 scientifiques portant sur l’urgence climatique, force est de constater que les actes ne suivent pas.

Face à l’inaction, des membres de la société civile se sont réunis tôt ce mardi matin place du Panthéon à Paris.
En déchirant un tissu géant avant de jeter dans une « poubelle des énergies du passé », ils ont représenté symboliquement leur volonté de voir disparaître les énergies carbonées.

Aujourd’hui, les projets d’extraction d’énergie fossile approuvés par les Etats suffisent à eux seuls à dépasser l’objectif fixé de maintenir le réchauffement climatique en dessous des 2°C.

Il est donc plus que jamais primordial pour les Etats, dont la France, de faire preuve de courage politique afin d’engager une véritable transition, ce qui passe par la fin de toutes les subventions aux activités climaticides et au soutien des solutions.

Dans le communiqué du Réseau Action Climat paru le 8 décembre et co-signé par le REFEDD, celui-ci recommande l’adoption dès 2018 « d’un calendrier de suppression sur quatre ans des niches fiscales qui favorisent les énergies fossiles », niches qui représentent aujourd’hui 8 milliards d’euros en France.

Nous pensons qu’une partie de cette somme pourrait être injectée dans l’enseignement supérieur et surtout, dans la formation des étudiant.e.s aux enjeux du développement durable.

C’est pour ces raisons que le REFEDD soutient cette mobilisation et appelle le gouvernement français à s’engager concrètement pour un enseignement supérieur indépendant en cessant tous les liens entretenus avec l’industrie fossile.

Dès aujourd’hui, nous lançons notre campagne d’information et de mobilisation dédiée au Zéro Fossile dans l’enseignement supérieur. Pour que nos revendications soient entendues, il y a besoin de toutes les bonnes volontés : Etudiant.e.s, rejoignez-nous !

Le projet Zéro Fossile

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous