logo puissance 2d

métiers
04/11/2016

Les métiers qui ont le vent en poupe : le secteur RSE et DD au premier rang !

En ce dernier trimestre 2016, Birdeo, le cabinet de recrutement spécialisé dans les métiers de la RSE et du Développement Durable, fait le point sur les métiers qui ont le vent en poupe. Pleins feux sur 3 postes aujourd’hui prisés par les entreprises et les raisons de leur émergence.

L’intrapreneur social, ou comment faire changer les grandes entreprises de l’intérieur
Encore peu ou mal connu, l’intrapreneur social insuffle dans les entreprises un vent de changement et de modernité.
Evoluant dans de grandes structures qui souhaitent se transformer de « l’intérieur », l’intrapreneur social a pour mission de développer des activités innovantes, qui sont intégrées dans le cœur de métier de l’entreprise et qui apportent une solution durable à un problème de société.
Agiles dans des structures rigides, utopistes et pragmatiques, ils aident leur entreprise à mieux gérer leur impact social et environnemental et leur proposent de s’ouvrir à de nouveaux modèles économiques.

Entrepreneur social ou entreprendre autrement
L’entreprenariat social fait partie de ces nouveaux métiers très attractifs pour tous les professionnels à la fois désireux de créer leur propre activité et en quête de sens.
En effet, un entrepreneur social a pour première ambition de placer l’efficacité économique au service de l’intérêt général. Il fait donc du profit un moyen et non une fin en soi.
Il fonde ainsi son entreprise sur un projet économique viable (qui induit une prise de risque et la création de richesses et d’emplois), mais il s’attache par ailleurs à ce que ce projet ait une finalité sociale et/ou environnementale pouvant s’exprimer de manière plurielle (accès aux soins, aux énergies, au logement, lutte contre le chômage de longue durée, promotion des circuits courts, du bio, de la croissance verte, etc.).

Consultant RSE/Développement durable : un métier d’avenir
Les cabinets conseil spécialisés dans la RSE et le développement durable se multiplient et recherchent de nombreux consultants RSE : un métier promis à un bel avenir !
Le professionnel en consulting RSE/DD aide les entreprises de toutes tailles à faire évoluer leurs pratiques vers plus d’éthique et de responsabilité.
Il doit donc avoir un profil qui conjugue compétence et expertise RSE/DD avec savoir-faire métier.
Souffrant encore d’un déficit de formation et d’un manque de visibilité (même auprès des consultants), le consulting RSE/DD est pourtant une voie de spécialisation à suivre qui offre de belles opportunités. [...]

 

Métiers RSE et DD : quelles sont les entreprises qui recrutent ?
Devoir de vigilance, reporting extra-financier, nouvelle loi sur la transition énergétique… sont autant de nouvelles législations qui font évoluer les pratiques des entreprises.
La conséquence ? Les organisations doivent se doter de nouveaux profils pour remplir leurs nouvelles obligations.
Birdeo met un coup de projecteur sur deux profils clé recherchés par les grandes entreprises en ce dernier trimestre 2016.

Profils Supply Chain et devoir de vigilance
Les grandes entreprises, notamment dans le secteur du textile, s’intéressent aux profils double casquette combinant compétences Supply Chain et RSE.
En effet, la question de l’éthique et de la responsabilité des entreprises donneuses d’ordre dans le commerce international est placée au premier plan avec la loi sur le devoir de vigilance.
En sous-traitant une partie de leur fabrication à l’étranger, les entreprises s’exposent à des risques éthiques, sociaux et environnementaux.
Un des enjeux aujourd’hui pour ces entreprises est de mettre en œuvre un plan de vigilance afin d’identifier, de prévenir et d’atténuer ces risques et les atteintes aux droits de l’Homme dans leur Supply Chain internationale.
C’est pourquoi elles recherchent des spécialistes de la chaîne d’approvisionnement, qui souhaitent travailler à l’international ou même s’expatrier, afin de conduire les audits nécessaires chez leurs sous-traitants et de définir des plans d’amélioration pour un fonctionnement optimal.

Reporting extra-financier : nouvelles obligations et nouveaux besoins

Depuis 2001, les entreprises cotées sont soumises au reporting extra-financier. Cette obligation sera étendue aux sociétés non-cotées de plus de 500 salariés et de plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici décembre 2016.
Une charge de travail supplémentaire pour les directions développement durable qui nécessite une véritable expertise.
Ainsi, les chargés ou consultants de reporting-extra financiers sont particulièrement demandés dans ces structures. Des postes qui impliquent la maîtrise des indicateurs ESG (Environnement, Social et Gouvernance), la collecte et l’analyse de données ainsi que la double culture financière/extra-financière.

 

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous