logo puissance 2d

Nature
12/04/2017

Pâturage et Biodiversité : une alliance gagnante avec le Conservatoire d’espaces naturels

Un partenariat exemplaire entre le conservatoire d’espaces naturels Centre-Val de Loire, la commune de Mignerette (Loiret), le syndicat du fusain et un éleveur local est une démarche prometteuse et viable qu’il conviendra de déployer sur bon nombre de milieux naturels.

Dernier vestige d’une des plus grandes tourbières alcalines de plaine du sud du Bassin parisien, le Marais de Mignerette représente un îlot de biodiversité au coeur des cultures du Gâtinais ouest, au nord du Loiret. Sa reconnaissance au niveau européen par son inscription dans le réseau Natura 2000 témoigne de ses multiples richesses écologiques malgré sa réduction drastique dont il fait l’objet depuis près de 35 ans avant sa protection par la commune de Mignerette.

Désireuse de protéger son patrimoine naturel, la commune de Mignerette, propriétaire du site, a souhaité confier la tâche de préserver et réhabiliter 28 hectares de son marais au Conservatoire d’espaces naturels Centre-Val de Loire en 2008 par l’intermédiaire d’un bail emphytéotique.

Fortement dégradé par le drainage, le recalibrage des cours d’eau et l’absence d’entretien, l’ancien marais a bénéficié d’améliorations hydrauliques par le Syndicat du Fusain (bûcheronnage, création d’une dérivation sur un collecteur de drain, création de deux mares).

A cela, le Conservatoire d’espaces naturels Centre-Val de Loire a souhaité développer un partenariat durable et ambitieux avec un éleveur local pour faire pâturer sur le marais un troupeau de vaches de race Blonde d’Aquitaine.

Ce projet agro-environnemental s’inscrit dans une démarche d’aménagement du territoire, de conservation de la biodiversité et de soutien à l’agriculture locale.
En effet, Alain Jamot, éleveur à Treilles-en-Gâtinais, a pu pérenniser son exploitation d’élevage de bovins en agriculture biologique, en maîtrisant le circuit de transformation et de vente à la ferme, tout en gardant l’objectif de valoriser le site à travers des pratiques agricoles extensive.

Au-delà d’entretenir par pâturage le marais, il exploite également les surfaces en prairies du site afin d’y réaliser une fauche tardive en juillet.
Le pâturage tournant et extensif a été mis en place pour entretenir la strate herbacée sur le marais avec un souhait de reconquête d’habitats naturels remarquables.

Ce partenariat exemplaire entre le conservatoire d’espaces naturels Centre-Val de Loire, la commune de Mignerette, le syndicat du fusain et un éleveur local est une démarche prometteuse et viable qu’il conviendra de déployer sur bon nombre de milieux naturels.


Plus de renseignement sur la vente de viande en direct :
Alain JAMOT
GAEC de la Cigogne
gaec.cigogne.jamot@sfr.fr
6 rue de la cigogne
Treilles-En-Gâtinais, Centre, France

Appeler 06 26 14 60 32

Le GAEC La Cigogne vous propose d’avril à juillet sa gamme de viande rouge en colis, prêt à congeler.
Tous les colis sont vendus uniquement par réservation
Via Facebook : la blonde du gâtinais

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous