logo puissance 2d

concours/appels à projets
17/05/2017

Quand des lycéens approchent la chimie et ses enjeux par les Olympiades...

Jean-Paul Combémorel, délégué régional EDF en Centre-Val de Loire a accueilli, ce mercredi 17 mai au siège situé sur le campus d'Orléans-La Source, la cérémonie de remise des prix des Olympiades de la Chimie 2017, en compagnie notamment de Emmanuel Huet, président de l'Union des Industries Chimiques Centre Val de Loire, et en présence notamment de Katia Beguin, rectrice de l’Académie Orléans Tours, Chancelière des Universités, et Brahim Sarh, chargé de mission "Entrepreneuriat" auprès de Ary Bruand, le nouveau président de l'université d'Orléans.

Ce mercredi 17 mai 2017, les représentants du rectorat, de l’Industrie, de la recherche et de l’enseignement ont célèbré l’engagement de lycéens de la région vers les sciences en remettant les prix des olympiades de la chimie.

La cérémonie a été animée par Pascal Bouyssou, délégué académique aux Olympiades de la Chimie pour l’Académie Orléans-Tours.

 

 


Pour l’année 2016/2017, le thème retenu était « Chimie et Energie ». Plus de 120 élèves se sont présentés au concours régional organisé par les centres de Beaugency, Chartres, Châteauroux, Orléans et Tours, à l’issue duquel ont été retenus 18 candidats Les deux premiers ont été sélectionnés pour participer aux épreuves nationales à Paris :

1er : Amaury Gaillard, élève en Terminale Scientifique au sein du LEGT Sainte Croix Saint Euverte-Orléans (Loiret)

2ème : Waldan Girard, élève en Terminale Scientifique au sein du Lycée Vaucanson-Tours (Indre-et-Loire)

Ils sont récompensés, ainsi que les 16 autres candidats présélectionnés et l’équipe de 6 jeunes ayant concouru au projet Parlons chimie.

3e. Louis Gaschaud, lycée Sainte Croix Saint Euverte Orléans
4e. Jean Meunier-Pion, lycée Sainte Croix Saint-Euverte Orléans
5e. Robien Sobczyk, lycée Descartes Tours
6e. Albin Parou, lycée Sainte Croix Saint-Euverte Orléans
7e. Alexandre Osty, lycée Descartes Tours
8e. Quentin Labro, lycée Marceau Chartres
9e. Victor Chachay, lycée Sainte Croix Saint-Euverte Orléans

10e ex-aequo.
Antoine Baudoux, lycée Pierre-et-Marie Curie Châteauroux
Alban Beautrais, lycée de Vaucanson, Tours
Rudy Elhmidi, lycée François Villon, Beaugency
Enzo Lezin, lycée Marceau, Chartres
Mathieu Mérillon, lycée Marceau Chartres
Valentin Mulliez, lycée Sainte Croix Saint-Euverte Orléans
Bertille Poisson, lycée Sainte Croix Saint-Euverte Orléans
Julien Pulverin, lycée Curie Châteauroux
Elisée Sounouvou, lycée Marceau Chartres.

 

Amaury Gaillard, élève en Terminale Scientifique au sein du LEGT Sainte Croix Saint Euverte-Orléans (Loiret), a reçu les récompenses destinées au premier du concours. Il est entouré de son professeur, de la rectrice Katia Beguin, et de Jean-Paul Combémorel, délégué régional d’EDF en Centre-Val de Loire.
(Photos Patrice Dézallé)

"Il y a un lien naturel entre chimie et énergie", rappelle Jean-Paul Combémorel. L’énergéticien EDF est bien placé pour le savoir.
"Il faut de l’eau aux centrales nucléaires de production d’électricité, pour fonctionner et pour refroidir les installations. L’eau, prélevée dans les fleuves ou la mer, doit être de qualité et donc purifiée par des spécialistes. C’est une chimie de pointe. Et nous devons aussi rendre cette eau avec des qualités irréprochables".
Outre son engagement "historique" auprès des Olympiades de la chimie, EDF soutient également les Olympiades des sciences de l’ingénieur.
"Les industriels comme EDF doivent assumer la responsabilité d’ouvrir leurs usines et de s’impliquer dans ce genre d’événement", estime Jean-Paul Combémorel.

Emmanuel Huet, président de l’Union des Industries Chimiques Centre Val de Loire et directeur d’Orgapharm & Kyrapharm_Axyntis, abonde : "Nous souhaitons partager le vrai visage de la chimie à travers les visites de sites et les conférences"
De plus, "Les Olympiades sont chaque année pour moi une joie renouvelée. Effectuer cette XXXIIIe cérémonie avec EDF est une belle occasion donnée aux jeunes par EDF l’opportunité pour de jeunes passionnés de découvrir une industrie emblématique de notre région. Nous en remercions son directeur régional, Jean-Paul Combémorel".
Emmanuel Huet attire l’attention sur le fait que "la chimie est à la fois une science et une industrie. C’est la science de la transformation de la matière. Y compris dans le domaine des bioproduits".

Il cite quelques chiffres pour situer le poids économique de l’industrie de la chimie : un chiffre d’affaires annuel de 71 milliards, dont 56% réalisé à l’export ; c’est le 2e rang en Europe derrière l’Allemagne et le 6e rang mondial. Et l’industrie de la chimie procure de nombreux emplois.


"Les Olympiades de la Chimie® favorisent une meilleure connaissance de cette science qui nous entoure. Et nous nous félicitons d’une telle participation des jeunes et de leurs enseignants accompagnés largement cette année par EDF qui les ont accueillis pour des visites dans les CNPE de la région Centre-Val de Loire", fait savoir de son côté Jean-Claude Maesano, vice-président de l’UIC CVL, et directeur de l’entreprise CHRYSO, à Sermaises (Loiret). A noter également la présence de Christian Siest, un autre vice-président de l’UIC du Centre-Val de Loire.

 

Bertille Poisson, lycée Sainte Croix Saint-Euverte Orléans.

C’est la première fois qu’un recteur était présent pour cette remise des trophées régionaux des Olympiades de la chimie. L’occasion pour Katia Beguin de souligner que "la chimie est en voie de féminisation, et pas seulement du côté des enseignants".

Elle constate que la majorité des lauréats sont en Terminale S, à l’exception d’une 1ere STL. "Une ouverture qui mérite d’être poursuivie", poursuit la rectrice.
Elle se réjouit de ce que le partenariat sur les Olympiades de la chimie offre une réponse aux exigences des métiers de demain. Elle souligne l’importance de faire le lien avec la recherche. "Il y a un enjeu de renouveau dont vous êtes pleinement partie prenante", ajoute-t-elle sans oublier d’indiquer que cela implique une responsabilité "pour nous dans la transformation des formations". 

Patrice Dézallé

 

Une médaille d’or pour le projet Distilla’Sun




Un groupe de lycéens de Vaucanson Tours vit sur une autre planète depuis quelques mois en raison du succès médiatique du projet Distilla’Sun qu’ils ont lancé.
Les 27 et 28 janvier 2017, ce projet Distilla’Sun a participé à la finale nationale des Olympiades de Physique à Marseille et a remporté un 2ème prix après avoir été remarqué sur la COP 22 à Marrakech !
Il y a quelques jours, il a de nouveau été distingué par une médaille d’or, cette fois lors d’un concours aux Etats-Unis.
De quoi ravie Kilian Blois, Wladan Girard, Justine Listrat, Rohan Nowak, Salomé Povea, et Thomas Ramezanizadeh, ainsi que leurs professeurs.
Deux de ces élèves étaient présents ce mercredi pour recevoir une récompense des mains de Yann Leborgne, directeur de la communication chez EDF Centre-Val de Loire, pour le
projet de communication lié à Distilla’Sun.

-> En savoir plus sur le projet Distilla’Sun

 

 

Pour mieux comprendre les Olympiades de la Chimie

Les Olympiades de la Chimie ont été créées à l’initiative du groupe Elf Aquitaine en 1985 afin, d’une part de revaloriser l’image de marque de la Chimie auprès du grand public et en particulier des élèves des lycées et d’autre part, d’éveiller des vocations.

Dès 1985, le comité d’organisation réunissait la société Elf Aquitaine, les représentants du Ministère de l’Education Nationale, le Comité National de la Chimie, l’Union des Physiciens et des Professeurs des enseignements secondaire et supérieur. En 1986, après le succès de la première année, l’Union des Industries Chimiques s’est associée au groupe Elf Aquitaine pour l’organisation, puis L’UIC en est devenu le maître d’œuvre.

Les Olympiades sont organisées au niveau régional par académie, sous la responsabilité d’un enseignant de l’enseignement supérieur (pour l’académie d’Orléans-Tours : Pascal Bouyssou, maître de conférences à l’Université d’Orléans) avec la participation des professeurs des enseignements secondaire et supérieur. Elles sont réservées aux élèves des classes de premières et terminales scientifiques et technologiques.

La préparation aux Olympiades permet, grâce à de nombreuses séances de travaux pratiques, mais aussi grâce à des visites de laboratoires universitaires et de sites industriels de découvrir la chimie sous un nouvel angle.

Des conférences sont également proposées et permettent un échange fructueux entre l’industrie et l’enseignement secondaire et supérieur.

 

 

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

Suivez-nous